Concevoir et construire des projets durables


Simon-Christiansen & Associés, membre de LSC Engineering Group, existe depuis 1977. Spécialisé dans les études de structures, le bureau s’est peu à peu diversifié en proposant des prestations dans le domaine de la construction durable comme l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ou encore le domaine des établissements classés (dossiers de demande d’autorisation, SEVESO, étude acoustique…).

Au sein de la société, le département QSE² (qualité, sécurité, environnement et énergie) propose déjà des services dans l’économie circulaire, les matériaux durables, la construction en couches avec des éléments déconstructibles, la maximisation de la production d’énergie renouvelable, la construction zéro carbone, la construction pédagogique et l’acoustique environnementale.

Toujours en quête de nouveaux défis et soucieux de concevoir et construire des projets durables sur un plus large spectre de services, QSE² élargit encore son expertise en proposant à présent une offre de services acoustiques étendue.

 

Une offre de services acoustiques étendue


Cette nouvelle offre s’enrichit de l’acoustique du bâtiment, de l’acoustique industrielle, de l’acoustique des infrastructures et se renforce en acoustique environnementale. Des outils informatiques performants permettent des simulations acoustiques très fines s’accompagnant de rendus visuels et sonores.

L’acoustique du bâtiment inclut notamment l’isolement acoustique de façade et entre locaux, la correction acoustique interne des salles (salles de réunions, salles de spectacles, studio d’enregistrement), la maitrise du bruit des équipements techniques, les performances environnementales (BREEAM, DGNB, …), les modélisations acoustiques, les simulations de traitements acoustiques et les mesures de réception.

L’acoustique industrielle englobe les plans d’action à entreprendre pour réduire les niveaux sonores, la caractérisation des sources de bruit et études prévisionnelles, le bruit au poste de travail et la cartographie sonore des ateliers.

L’acoustique et les vibrations des infrastructures de transport proposent des études des lignes de trains, tramway ou de bus, l’impact sonore des infrastructures routières et aérodromes et le dimensionnement de traitements à la source.

L’acoustique environnementale qui était déjà dans l’offre de QSE² est renforcée avec les études d’impact sonore de projets d’aménagements urbains et de zones d’activités et les études d’impacts d’établissements spécialisés.

 

Vers une acoustique durable


Conscient que le changement climatique constitue une menace pour l’économie, la nature et la société dans son ensemble, Simon-Christiansen & Associés s’engage à s’orienter vers des matériaux respectueux de l’environnement et des procédés constructifs adaptés en proposant d’aller vers une acoustique durable. Qu’est-ce qu’une acoustique durable ? C’est une acoustique qui privilégie des solutions passives pour limiter l’émission et la transmission des bruits, des matériaux acoustiques durables et des modes de construction respectueux de l’environnement.

Des solutions acoustiques passives

Ce sont les solutions qui permettent d’améliorer la performance acoustique d’un bâtiment et le confort de ses usagers sans consommation d’énergie. On pourra citer en exemples l’optimisation de l’orientation d’un bâtiment en relation avec une source de bruit, l’organisation des locaux, la limitation des bruits à la source, mais aussi la création de solutions spécifiques à chaque projet pour optimiser acoustiquement les systèmes de ventilation et climatisation durable (ventilation naturelle, exposition des structures porteuses en béton permettant d’en activer l’inertie, poutre froide…).

Des matériaux acoustiques durables

Les matériaux acoustiques durables ont pour particularités d’être peu consommateurs d’énergie à la fabrication et d’éviter un épuisement ou une dégradation des ressources naturelles (conception circulaire, des ressources locales, des matériaux biosourcés).

Une conception circulaire :


L’acoustique durable privilégie des matériaux durables, démontables et réutilisables. Cela n’a pas seulement des effets environnementaux positifs mais cela permet également des économies en éliminant les processus coûteux du traitement des résidus et en réduisant la consommation énergétique de leur élimination.


L’utilisation de débris ou de déchets de démolition pour créer de nouveaux matériaux acoustiques se développe. On peut citer les produits acoustiquement absorbants à base de laine de roche qui peuvent être recyclés à l’infini sans perte de performance ou les produits acoustiques à base de résidus de scieries.

Des ressources locales :

Il existe souvent sur les chantiers ou dans leur proximité, des ressources qui peuvent servir de matériaux de construction. Par exemple, on pourra extraire de l’argile du site pour réaliser des maçonneries en briques de terre cuite et des panneaux pour former des cloisons légères du bâtiment. Dans ce cas, l’utilisation de l’argile, en plus de ces qualités de régulation hygrométriques des espaces, permettra d’éviter son évacuation coûteuse vers les décharges.

Les excellentes propriétés d’absorption acoustique de la laine de bois, de mouton, de coton, de chanvre, de lin, de coco, plumes de canard, de la ouate de cellulose parmi tant d’autres exemples ont été démontrées.

Les propriétés d’isolation acoustique pour les façades et parois séparatives, les panneaux en argile, en bottes de paille comprimées, en bétons végétaux (béton de chanvre, béton de bois), en panneaux thermoformés (à partir de colza, de lin, de tournesol, …) sont encore à la phase de validation pour vérifier leur indice d’affaiblissement acoustique.